Santé

Découvrez les bienfaits du curcuma : un puissant antioxydant et anti-inflammatoire

Si j’aime autant la cuisine, c’est aussi parce qu’elle me permet de prendre soin de mon corps, aussi bien psychologiquement que physiquement. Nous sommes ce que nous mangeons et c’est pour cela que j’aime savoir ce que je mange. Voilà pourquoi j’essaye souvent de valoriser les aliments qui ont d’importants bienfaits. J’ai récemment découvert les incroyables pouvoirs du curcuma que je vous fais découvrir aujourd’hui dans cet article.

Les vertus anti-inflammatoires du curcuma contre l’arthrose

Si le curcuma est beaucoup vanté, c’est principalement pour ses vertus anti-inflammatoires. Consommé régulièrement, il permet de prévenir les petites inflammations du quotidien comme les tendinites. Les sportifs peuvent même en consommer en gélules ou l’appliquer en pommade sur la zone douloureuse.

Une consommation régulière dans la cuisine permettrait également de limiter les douleurs articulaires liées aux inflammations. Ainsi, le curcuma permettrait de lutter efficacement contre l’arthrose, mais également de prévenir son apparition s’il est consommé régulièrement tout au long de la vie.

Un antioxydant pour lutter contre le cancer

Par ailleurs, une autre vertu du curcuma l’a récemment rendu très populaire en Occident. Certaines études auraient prouvé qu’il serait un antioxydant efficace et qu’il participerait donc à prévenir l’apparition de cancers. Néanmoins, il ne faut pas pour autant en attendre des miracles et ses pouvoirs antioxydants ont d’autres vertus que la prévention du cancer.

Les dangers et les contre-indications du curcuma

Comme souvent quand un aliment devient à la mode grâce à ses vertus importantes, il devient l’objet de nombreux excès. Il ne faut donc pas négliger les risques, les dangers et les contre-indications à la consommation de curcuma. Par ailleurs, il faut également se renseigner sur la posologie pour veiller à ne pas en consommer en excès.

Ainsi, le curcuma est évidemment totalement déconseillé aux personnes qui y seraient allergiques, même si l’allergie n’est pas sévère. Certaines pathologies contre-indiquent également sa consommation. C’est le cas des calculs rénaux, des ulcères à l’estomac et des maladies du foie. De plus, le pouvoir irritant du curcuma (proche de celui de la cannelle) doit vous pousser à être vigilant, surtout quand vous l’appliquez sur votre peau.

La différence entre le curcuma en poudre et l’huile de curcuma

Pour consommer correctement le curcuma, il faut connaître ses différentes formes et leurs implications. Le curcuma est une racine à l’origine, un rhizome plus précisément. Quand il est râpé, il donne une poudre que l’on consomme généralement dans la cuisine. Sinon, on le presse pour en obtenir une huile.

Les deux types de curcuma présentent les mêmes bienfaits. Néanmoins, ces bienfaits sont dus à la présence de la molécule active appelée curmuminoïde. Cette molécule se trouve en quantité beaucoup plus importante dans l’extrait de curcuma (80 %) que dans la poudre de curcuma (5 à 8 %). Selon la forme sous laquelle vous consommez le curcuma, vous devez donc adapter votre posologie à vos besoins, mais aussi à la concentration de curmuminoïde.